fbpx

Aller de succès en succès… Davy Pacôme Nzekwa

Aller de succès en succès… Davy Pacôme Nzekwa

Quelle différence existe-t-il entre un athlète qui enchaîne les victoires et un autre qui a juste traversé un moment bref de succès? Est ce le temps passé à célébrer la victoire, ou bien la complaisance qui s’installe dès qu’une victoire pointe du nez? Ou tout simplement les deux?

Pendant que certains restent concentrés sur les étapes futures, d’autres n’y pensent même pas et ensuite ne rencontrent que ce qu’ils nomment obstacles, qu’Henri Ford définissait comme étant “ces choses que tu vois lorsque tu perds l’objectif de vue“.

Ne soyons donc pas des personnes enfermées dans la celebration des succès passes…au contraire veillons à continuellement aller au devant de nouveaux defis, que nous transformerons en nouvelles victoires, non pas pour flatter notre ego (encore qu’on en a le droit, toute proportion gardee), mais d’abord parce que nous devons inculquer autour de nous, la notion d’excellence.

Lorsque c’est bien on doit chercher à passer à l’étape du mieux…Ce n’est que comme ca qu’on aura une chance d’avancer plus vite que la competition.

Pour y arriver on doit rester positif malgré les situations que l’on rencontre, éviter de rester dans une zone de confort et ne pas avoir peur de prendre des risques, de faire face à l’adversite, car dans la vraie vie les defis constituent 70% d’opportunité de se developer. 

Le faire signifie que l’on se prepare pour d’éventuelles opportunités…et croyez-moi, ells sont nombreuses tout autour de ceux qui savent les identifier.

Personnellement je ne crois pas a la chance, mais a la rencontre entre l’opportunite et la preparation. Qui dit preparation dit en fait foi, travail et determination.

Je definis la foi comme la capacite a croire en un lendemain meilleur qui nous sera favorable et que nous atteindrons en nous acharnant au travail. C’est avoir confiance en soi, aux autres et en l’avenir. Martin Luther King parlait de la foi comme etant la capacite a emprunter la premiere marche d’escalier sans savoir s’il en existe meme une seconde.

Le travail selon mon lexique, est une excellente utilisation de son temps. Il ne s’agit en rien de s’abrutir au travail, mais de savoir quoi faire, comment le faire et surtout quand le faire. La fameuse repartition d’une journee en 3 blocs de 8 heures: 8heures pour dormir, 8heures pour soi et 8h pour travailler. Savoir apprendre humblement, repeter ses lecons patiemment, faire ses devoirs assidument. Plusieurs exemples nous montrent que le travail paie, et meme si certains en doutent encore, il est au moins clair que tres peu d’exemples nous montrent que l’on peut reussir sans travailler. Ce n’est que dans le dictionnaire que Réussite arrive avant Travail.

La determination est selon moi la certitude que l’on a, que notre foi et notre force de travail finiront bien un jour par donner le resultat escompte. C’est la capacite a rester concentré sur l’objectif, meme si en chemin le parcours peut parfois devier.

Alors quand on met tout ceci en pratique, la reussite devient un rendez vous et non plus une surprise, car les opportunites deviennent des encouragements exprimes par Dieu de facon anonyme. Bien entendu, parfois on se doit de les provoquer, mais ceci fera l’objet d’un autre partage.

Allez debout soldats, et allons nous preparer a la survenance de belles opportunites que l’on transformera en fantastiques realisations.

J’ai dit.

#Createyourlegacy

Davy Pacôme Nzekwa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.